Grâce aux émotions nous nous sentons vivant ! Elles sont informations, énergies, intenses ou pas. Pourtant nous avons tendance à les fuir, à les étouffer, à les stocker parce que nous n’avons pas appris à les laisser simplement nous traverser.

Le stress est un mot couramment utilisé pour nommer des réactions physiques émotionnelles sur lesquelles nous peinons à mettre des mots. Pratique, certes, mais pas pour la gestion des émotions ni pour éteindre l’incendie dont elles sonnent l’alarme. Pourtant, les émotions fournissent toutes les indications et l’énergie dont nous avons besoin pour créer notre bien-être.
La difficulté à maîtriser ses propres émotions porte préjudice à soi-même, aux autres et génère culpabilité, insatisfaction de soi, honte, conflits, insécurité…

Retour à la liste des ateliers et stages
Stage : apprivoiser ses émotions

Objectifs pédagogique globaux

  • Apprendre à identifier et écouter ses plus fidèles alliées, les émotions.
  • Apprendre à se servir de l’intelligence émotionnelle pour accéder aux informations et énergies utiles pour agir autrement.
  • Apprendre à exprimer ses émotions et ses besoins de façon non violente.
  • Apprécier de se laisser traverser par les émotions, de se sentir vivant.

Pour faciliter la connexion aux émotions et l’apprentis-sage de leur expression, à se laisser traverser par elles nous irons à la rencontre du clown en soi. Le clown est celui, en chacun de nous, qui sait jouer de tout, avec tout et surtout avec les émotions. Pour ce temps consacré au clown, Johanna Gonzalès interviendra en tant que pédagogue professionnelle du clown. Pour en savoir plus sur Johanna : http://www.lesaubessauvages.fr/lequipe/johanna-gonzalez/

Lors de ce stage nous serons reliés aux énergies soutenantes des animaux. Ils accompagneront d’accueil et d’expression des émotions.

Ce voyage à la rencontre des émotions est basé sur l’expression artistique (dessin, collage, jeu de rôles, constellation…), l’interaction et l’expérience psycho-corporelle explorée comme levier facilitateur de transformations et d’innovations. La nature sera aussi un allié précieux dans l’exploration de votre paix intérieure.

Apprivoiser ses émotions ça passe par :

  • Soulever les injonctions reliées à l’expression des émotions.
  • Reprendre contact avec son corps, ses ressentis.
  • Ré-apprendre à laisser sortir les émotions dans un contexte bienveillant et même par le jeu.
  • Contacter l’espace de paix intérieur.
  • Voir qu’en fait, il n’y a aucun monstre caché dans le tas d’émotions que nous avons retenu toutes ces années.
  • Apprendre à observer les émotions, à les accueillir, à les écouter et à se saisir de leur force pour avancer.
  • Trouver ses propres actes psychomagiques pour décharger des émotions en toutes circonstances.

Nous sommes tous différents. C’est pourquoi ce stage propose une multitude de façons de contacter et d’exprimer les émotions. Ainsi chacun peut trouver et s’approprier les moyens d’y accéder.

Retenir ou se laisser emporter par les émotions ?

Nous adoptons classiquement 2 méthodes face aux émotions.

Le « faire barrage » au flux des émotions est induit par notre éducation, notre société. Exprimer ses émotions peut même être perçu comme une faiblesse : « ne pas pleurer, ne pas avoir peur… » Même rire aux éclats peut être mal vu. Il est toléré d’exprimer ses émotions un peu mais pas trop ! A force de les retenir nous déclenchons des maladies.
Quand nous n’avons plus l’énergie de les contenir, la moindre goutte fait déborder le trop plein et nous nous laissons emporter par le courant des émotions. Là, les mots, les gestes qui sortent sont souvent disproportionnés. Puis quand le tsunami est passé, la culpabilité, la honte, l’insatisfaction de soi, les conflits, l’insécurité s’installent et viennent ronger l’image, l’estime, la confiance en soi et le lien aux autres.

Pourtant les émotions font parties de nos meilleurs alliés. Elles sont porteuses d’informations, d’énergies et de forces précieuses pour nous aider à cheminer, à créer notre bien-être.

Regarder le petit enfant, il est libre d’exprimer dans l’instant les émotions qui le traverse. Et puis une fois sorties, il peut passer à autre chose. En grandissant on lui apprend que pour être accepté, aimé, faire plaisir il va falloir qu’il les étouffe, les ravale, les cache…

Adulte, nous avons besoin de ré-apprendre à écouter, exprimer nos émotions. Cela ne se fait pas du jour au lendemain car nous sommes conditionnés et éloignés de nos ressentis.

Aller plus loin

En contactant l’enfant qui est en soi, celui qui porte les véritables blessures d’où suintes certaines émotions profondes. Il est possible d’aller à sa rencontre et de lui apporter ce dont il a besoin pour panser les blessures. Renouer le lien avec l’enfant intérieur et retrouver l’unité se fait étape par étape.

Il y a d’autres espaces à explorer et à apaiser en soi comme le mental, l’ego… Mais se relier à ses émotions et à l’enfant intérieur font parties des clés fondamentales pour trouver la paix.

Attention, je ne dis pas que la vie au top c’est l’état zen H24 ! La phrase « la vie n’est pas un long fleuve tranquille » dit bien que les remous font partis de la vie. Elle est mouvement perpétuel, constant et MERCI ! Sans les hauts et les bas, la vie serait bien monotone, monochrome. L’idéal est que les bas soient moins bas et les hauts plus haut et c’est possible.

L’art du zen est une oeuvre vivante, en mouvement qui se crée pas à pas, se cultive jour après jour.

Demande d’informations complémentaires
Demande d’informations complémentaires